Il existe parmi les Juifs de par le monde et en France, une partie, plus importante qu’on ne l’imagine, qui n’a jamais mis le moindre pied en Israël. Un voyage en Israël ne semble pourtant pas compliqué aujourd’hui, avec des offres de séjours en Israël à prix très correct.

De plus en plus de Juifs voyagent en Israël, et pour le reste ?

Désintérêt pour certains ? Distanciation pour d’autres ? Ou encore une faiblesse de la pratique religieuse ? Ou aucune des trois propositions ?

Un manque d’argent, de temps, des parents ou des grands-parents ayant préféré l’assimilation à tout prix ?

Les raisons sont larges, diverses et souvent liées à des parcours personnels et des histoires familiales complexes.

S’ajoute à ces raisons une certaine appréhension qui, même parmi les mieux informés, peut se développer. Cette peur résulte d’un mélange de crainte de la situation sur place et du terrorisme, et de se rendre seul dans un pays dont on ne maîtrise ni la langue ni les usages.

Offrir un voyage offert en Israël, pourquoi ?

Il suffit d’une opportunité pour permettre à chacun des Juifs du monde d’aller à la rencontre de sa propre histoire et de son identité. Le voyage en Israël proposé par Taglit  avec la Havaya aux jeunes entre 18 et 32 ans n’est pas une faveur qui est accordée, il s’agit bel et bien d’un droit au sens plein du terme. La gratuité du voyage a pour objectif de soulever la barrière financière qui empêcherait certains de franchir le pas. Pour certains jeunes qui ne connaissent pas Israël, cette gratuité du séjour peut être vu comme une simple occasion qui se présente, le fameux “Un séjour en Israël offert, je n’ai rien à perdre à y aller.”

Pour Taglit avec la Havaya, ce voyage offert en Israël est plus qu’une chance offerte, mais un véritable droit, un droit pour tous les jeunes Juifs du monde.

Que signifie ce droit ?

Le terme TAGLIT se traduit en français par “découverte”, et cette possibilité de découvrir Israël est considéré comme un droit. Taglit avec la Havaya permet de donner un accès à ce que des siècles de Juifs dans l’Histoire n’ont pas pu avoir : connaître, ne serait-ce que pour quelques jours, le bonheur de poser le pied en Israël, de découvrir Israel du Nord au Sud et d’aller tout simplement à la rencontre des habitants de ce pays. Le sens profond de ce droit est de s’assurer qu’aucun Juif dans le monde soit ignorant de la réalité israélienne, de la complexité de cette société et de l’accomplissement du sionisme sur cette terre.

En quête de sa propre identité juive

Le voyage en Israël est avant tout une recherche personnelle de ses racines, afin de pouvoir enfin mettre sur des mots, des images vues à la télé, sur internet ou dans des publications, la réalité des sensations, des odeurs, des saveurs, des lumières et des sons. Permettre à tous jeunes juifs d’aller à la rencontre d’eux-mêmes en rendant réelle des phrases et des expressions comme “L’an prochain à Jérusalem”, et que les lettres des toupies de Hanoukka signifiant en dehors d’Israël “Ness Gadol Haya Sham” (Un grand miracle a eu lieu LÀ-BAS), se transforment pour quelques jours en “Ness Gadol Haya Po” (Un grand miracle a eu lieu ICI).

Taglit avec la Havaya, une première étape avant l’Aliya ?

Aucunement ! Ou plutôt, pas forcément. Le but de Taglit avec la Havaya n’est pas d’être l’antichambre de l’Aliya, mais plutôt d’ouvrir un nouvel horizon à de jeunes Juifs en leur donnant accès à une partie de leur identité juive, celle liée à Israël. Que ce voyage gratuit en Israël fasse émerger le désir de monter en Israël est une histoire, qui ne dépend pas de Taglit avec la Havaya. La décision de faire son Aliya est personnelle et va marquer toute une vie. Taglit avec la Havaya ne fait que donner une clé à ceux qui désirent déjà ouvrir la porte de leur judéité et n’est en aucun cas là pour infléchir ou forcer une décision qui doit se faire naturellement et venir de soi-même.

Si les autorités israéliennes participent activement à ce programme, avec l’aide de philanthrope, la démarche consiste essentiellement à créer un lien entre les Juifs de diaspora et l’État d’Israël.

Qui finance Taglit ?

Taglit est financé par 1/3 philanthrope, 1/3 communauté des participants, 1/3 État d’Israël.

À qui s’adresse Taglit avec la Havaya ?

Taglit avec la Havaya s’est longtemps focalisé sur la jeunesse juive française. En effet, Taglit avec la Havaya organise tous les voyages communautaires depuis la France (Bac Bleu Blanc, marche des vivants, programmes massa etc…) et donc nous connaissons les attentes de ce public. Le droit offert par Taglit avec la Havaya d’un séjour offert en Israël permet de compenser ce manque, et de rapprocher une jeunesse parfois distante avec ses racines juives. Avec la création de Taglit il y a 20 ans, la jeunesse juive de plus de 60 pays s’est retrouvée en Israël pour la première fois.

Ainsi, il suffit de se réclamer d’un parent juif et d’avoir entre 18 et 26 ans afin de bénéficier du programme Taglit avec la Havaya. ! Taglit avec la Havaya a élargi exceptionnellement quelques groupes dont l’âge-limite est de 26 à 32 ans ! Découvrez les prochaines dates sur ce lien

CONTACTEZ-NOUS

POUR TOUT SAVOIR SUR TAGLIT, LAISSE NOUS TES COORDONNÉES

POUR TOUT SAVOIR SUR TAGLIT, LAISSE NOUS TES COORDONNÉES